Ma collection : CLODREY 2

  • Petite Elizée
  • photos
Ma collection : CLODREY 2

Je vous propose aujourd’hui de continuer à faire le tour de ma collection : c’est la deuxième étagère des poupées Clodrey qui se trouve sous les feux de la rampe !

Ma collection : CLODREY 2

Sur cette étagère, les plus grandes poupées datent de la fin des années 50, et plusieurs sont probablement des poupées Clodrey vendues par la revue « Femmes d’aujourd’hui » : cette revue a publié différents patrons et modèles de tricot pour elles.

Voici d’abord Gertrude : elle mesure 38 cm et date de 1958-59. Ses cheveux sont les premiers cheveux implantés. Ils sont en chlorène, un fil de vinyle baptisé « fil d’or », et devaient être très jolis à l’origine : à présent, ils sont devenus un peu rêches, mais on leur pardonne !

Ma collection : CLODREY 2

Ensuite, le poupon Pascal, de 31 cm, qu’on trouve dans la revue en 1959.

Ma collection : CLODREY 2

Poum et Poucette, les jumeaux de 25 cm, sont nés après : ils datent de 1968. Ils possèdent leurs habits d’origine (mais les chaussures et le bonnet sont rapportés).

Ma collection : CLODREY 2

Cette poupée de 32 cm, une de mes "chouchoutes" avec ses joues rebondies de petite pomme d’api, vient certainement elle aussi de la revue et date de la fin des années 50. Les cheveux sont en chlorène.

Ma collection : CLODREY 2

Encore un poupon particulièrement tendre, offert par ma sœur Mifaon: 35 cm de douceur datant de la fin des années 50.

Ma collection : CLODREY 2

Et voici encore une poupée de Femmes d’aujourd’hui : Sylvie, Marion ? J’hésite… Si c’est Sylvie, elle date de 1958. Elle mesure 38 cm et ses cheveux sont aussi en chlorène.

Ma collection : CLODREY 2

Et pour terminer en gaieté, admirez le petit Amadou : 25 cm, tout mignon avec ses cheveux frisés, on le trouve sur le catalogue de 1971 !

Ma collection : CLODREY 2

Voilà notre petite visite est finie pour aujourd’hui ! Mes poupées vous remercient pour votre attention à leur égard, et elles retournent sur leur étagère se livrer dans l’obscurité à de mystérieux conciliabules… Que se racontent-elles ? Tendez l’oreille, ce sont des échos d’un temps révolu !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
 -  Hébergé par Overblog